Notion.so : mon nouvel Eldorado

J’ai bien conscience que mon titre est un tantinet exagéré, mais pas tant que ça en fait. Depuis mon fiasco dans l’utilisation de wiki auto-hébergé (j’ai perdu une grande partie de mes notes sur la campagne trône de fer…), j’ai décidé d’utiliser des outils qui ne nécessitent pas d’avoir mon propre hébergement web.

J’ai découvert plusieurs outils que je vais vous présenter. Je vais commencer par Notion qui a été une révélation.

Notion.so est une application web qui peut remplacer de nombreux outils (kanban comme trello, tableur, wiki, evernote…)

C’est assez difficile à décrire alors je vais vous présenter la façon dont je l’utilise (clic droit "afficher l’image" pour agrandir). J’ai un compte gratuit et ses fonctionnalités me suffisent amplement. La seule restriction que j’ai rencontré c’est la limite de 1000 blocs d’info par espace de travail, mais vu que le nombre d’espaces de travail ne semblent pas limité…

Voici le tableau de bord que je me suis créé: il me sert de sommaire pour les différents éléments dont j’ai besoin pour la préparation de ma campagne.

Page à faire: un tableau kanban on ne peut plus classique.

Page Idées où je dépose en vrac des trucs auxquels j’ai pensé.

Cartes pour les éléments d’hexcrawl que j’ai envie de mettre en place. Les cartes ont été créées avec Hexkit.

Un Who’s Who qui ne demande qu’à être complété.

La liste des potions pour notre système d’alchimie (version MJ). La version PJ est disponible publiquement ici (loin d’être terminée)

Il est possible d’être plusieurs à travailler sur un même espace de travail mais je n’ai pas encore utilisé ces fonctionnalités. J’utilise Notion pour toute ma prépa de campagne. Sachant que les pages peuvent être exportées (csv, pdf, html, markdown), je ne suis pas prisonnière de la plateforme. Il y a une appli mobile ce qui permet d’avoir ses notes toujours sur soi. En créant des tables, j’ai assez vite rencontré la limite des 1000 blocs, mais je vais me faire un espace de travail "archives" où je mettrai les pages gourmandes en ressources (notamment une liste de l’intégralité des tables des bouquins D&D 5e que je possède).

L’outil demande un peu d’adaptation mais c’est tellement reposant de pas switcher entre plusieurs outils. D’ailleurs pour permettre une transition en douceur, Notio a prévu que l’on puisse importer des données stockées sur d’autres outils (Import data into Notion)

Pour conclure: je pense que Notion et moi on va faire un sacré bout de chemin ensemble.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments